Pourquoi je ferais affaire avec un chasseur de tête, ça coûte cher non?

We want you

Je me questionne souvent sur la valeur ajoutée d’embaucher un chasseur de tête ou une firme pour trouver du personnel qualifié pour répondre à un poste précis. Le processus est quand même assez coûteux. Mais, en tant qu’employeur, avons-nous vraiment le choix?

Il y a présentement 100 000 emplois à combler au Québec. Nous n’avons jamais été aussi près du plein emploi et plusieurs disent que nous en avons déjà atteint le seuil. Donc, c’est peut-être pour ça qu’il est rendu plus difficile de recevoir des bonnes candidatures, car on pourrait croire que les bons employés sont normalement déjà en train de travailler…dans un autre domaine voire même chez un concurrent.

Hier après un déjeuner en famille au centre-ville, j’ai demandé à ma blonde de me déposer devant un BestBuy à 3 ou 4 coins de rue. Les 2 enfants (1 an et 3 ans) chignaient en arrière de l’auto et ils s’impatientaient sans le savoir de leur sieste du midi. J’ai donc pu négocier un 5-10 minutes au BestBuy pour aller m’informer des nouveautés et de comment ça se passe chez mon concurrent: produits, services offert par les employés, nouvelles imprimantes, prix des cartouches, promotions, etc. Mon plus grand défi était de rentrer tout ça en moins de 10 minutes. En réalité, mon principal objectif et c’est un secret, c’est de voir comment sont les employés avec un « client » comme moi question de nous benchmarker et qui sait peut-être débaucher quelqu’un sur place. 😉

Chassage au BestBuy

J’entre dans le magasin, je monte dans la section des imprimantes et cartouches et après 10 minutes à regarder toutes les imprimantes et à prendre les cartouches dans mes mains, aucun employé n’est venu me voir. Mon test s’avère un échec et mon téléphone vibre. C’est ma blonde qui me dit me rappelle que le compte à rebours se rapproche drôlement du zéro. Elle fait bien, car j’ai la fâcheuse habitude de toujours être en retard dans ces moments-là.

Je m’en vais bredouille de mon failed-test. En regardant derrière, je vois un employé aller vers les imprimantes. Je saute sur l’occasion pour revenir sur mes pas, être en retard officiellement (désolé cocotte) et je vais poser mes quelques questions typiques d’un client normal au vendeur. Il me répond très bien. Il me donne exactement les conseils que notre service à la clientèle est formé à donner à nos propres clients. Pas de bullshit, cet employé est authentique. Je l’aime. Il ne le sait pas, mais il venait de passer son entrevue avec moi.

Je lui demande s’il travaille temps plein. Il répond avec un regard à la « What the f***, tu veux une imprimante ou me dater toi? »

« – Je suis temps partiel », dit-il.

Es-tu aux études? Aimerais-tu travailler à temps plein?

« – J’ai essayé un programme en….à l’université, mais j’ai pas trop aimé. Je réalise que ce que j’aime surtout c’est conseiller les gens sur des produits informatiques. Et oui effectivement, j’aimerais bien travailler à temps plein. »

Je lui ai répondu aussi sèchement qu’un barrage en plein désert du Sahara:

« – J’ai 2 postes à combler à mon service à la clientèle/ventes internes. Temps plein, du lundi au vendredi, de 9h à 17h. Aimerais-tu ça? Voici mon nom, je te tag sur Facebook avec le nom de l’entreprise Cartouches Certifiées. Fais tes recherches et si tu veux en savoir plus, tu sauras comment nous rejoindre. »

Et voilà! C’était un coup de dé. Je n’ai pas eu besoin de passer par une firme de placement ou un chasseur de tête. Les prochains jours nous diront si cette opportunité sera un succès ou non, mais l’effort était minimal et j’aime croire en ce genre d’initiative différente. Think outside the box. C’est le volet que j’aime le plus d’être un entrepreneur. Ça se pourrait que je me promène dans quelques magasins de la ville d’ici la fin du mois. 😉

oups_chasse de tête

En passant, je fais affaire avec le Groupe Millésime depuis plusieurs année pour des postes plus stratégiques ou des postes plus près de la direction. J’ai un service impeccable de Vanessa PoulinJanie Robillard et Sherley Normandeau. J’ai même un mandat en cours avec eux présentement et je les recommande à tous le monde, car l’investissement en vaut la chandelle.

Matthieu Laroche
Président de Cartouches Certifiées

 

Écrivez le premier commentaire!

Votre courriel ne sera pas publié.